mardi 7 octobre 2008

Quand Louis déclare à propos d'un plat de tofu: "c'est terrifiant de bon dans la bouche", on prend note...


Quand Louis déclare à propos d'un plat de tofu: "c'est terrifiant de bon dans la bouche", on se pose des questions... et on met illico la recette sur son blog pour être certaine de ne pas l'oublier! Bon, c'est certain qu'ici, je tape fort pour Louis car c'est un mélange de tofu ET de porc, et ce n'est pas une recette ou l'on tente de cacher le dit tofu, ce malfrat qui tourmente monsieur ces temps ci, mais une recette ou le tofu s'assume pleinement. Ça fait du bien!
Je me souviens que mon cher ex, Sylvain de son petit nom, faisait un plat du genre, pigé dans un de mes (trop) nombreux livres de cuisine asiatique, mais c'est tellement vague à ma mémoire et j'ai tellement de livres que je ne suis même plus certaine finalement qu'il s'agisse de cette recette là. Tant pis, c'est tout aussi délicieux, peut-être même encore meilleur car c'est moi qui l'ai fait ;)

J'ai bidouillé un peu la recette, qui est une recette du Laos à l'origine, en laissant une plus grande part au tofu, en troquant les haricots verts aux asperges (je ne sais pas pourquoi, le mélange asperge-tofu-porc-ciboulette de Chine n'avait rien pour me séduire) et en y ajoutant une note parfumée en utilisant plutôt que du sucre de la sauce hoisin. J'ai servi la chose avec des nouilles fraîches type won ton. Un bon riz parfumé, des vermicelles ou des nouilles cellophane feraient tout aussi bien l'affaire.

Enfin, avec l'utilisation de la ciboulette de Chine, le plat revêt réellement un parfum particulier qu'on goûte rarement dans la cuisine asiatique américanisée: je vous conseille de chercher cette herbe au rayon des légumes frais de votre épicerie asiatique, ça vaut le coup! Pour les plus peureux (ou ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une épicerie asiatique dans leur coin), préférez de la ciboulette fraîche, de la ciboulette à l'ail (probablement le meilleur choix) ou même de l'échalote verte. Pour ceux qui vivent à Montréal et aiment bien passer leur dimanche au Marché Jean-Talon (bande de fatiguants égocentriques qui venez bouleverser mes petites habitudes de quartier en transformant MON marché en véritable cirque!), l'épicerie asiatique la plus propre et où l'on trouve le plus de légumes et fruits frais de qualité est sur St-Denis au coin de Jean-Talon, et j'ai nommé Le Marché Oriental. Laissez tomber la viande et les poissons frais par contre, mais pour ce qui est des sauces, nouilles, légumes etc. c'est impeccable.

Porc sauté aux haricots verts et au tofu (6 portions)

454g de tofu soyeux mi-ferme, ou de tofu régulier ferme
2 gousses d'ail écrasé
1 c. soupe de sauce aux huîtres
1 c. soupe de sauce de poisson
3 c. soupe de sauce hoisin
2 poignées de haricots verts équeutés (si vous allez à l'épicerie asiatique, vous pouvez essayer les haricots kilomètre!)
1 c. soupe d'huile
454g de porc haché (1 livre)
1 piment rouge épépiné et haché finement (ou piment séché ou sambal oelek)
3 c. soupe de ciboulette de Chine finement hachée (ou ciboulette à l'ail ou ciboulette ou au pire échalote verte)
Poivre du moulin

Couper le tofu en cubes et le mettre dans un plat. Mélanger l'ail, la sauce aux huîtres, la sauce de poisson (oui, ça sent mauvais, mais ce sera bon, ne vous inquiétez pas!), la sauce hoisin et verser sur le tofu. Remuer délicatement (surtout si c'est du tofu mi-ferme) et laisser repose quelques heures au frigo (ou utiliser tout de suite si vous manquez de temps).
Faire cuire al dente les haricots verts à la vapeur. Couper en tronçons et réserver.
Dans une poêle, faire revenir le porc assaisonné de poivre et du piment fort dans l'huile jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Ajouter les haricots verts et le mélange au tofu et remuer délicatement pour réchauffer le tout.
Ajouter la ciboulettes, servir sur des vermicelles de riz ou des nouilles aux oeufs fraîches de type won ton.

Ce plat a vraiment un goût authentique cuisiné comme ça, le goût de la ciboulette de Chine donne une saveur particulière au tout, mais vous pouvez improviser avec les ingrédients disponibles dans votre région. C'est délicieux avec du tofu mi-ferme (tofu à la texture soyeuse, un peu comme du flan) mais ce serait excellent aussi avec du tofu ferme. Attention, je vous recommande de n'ajouter aucun sel, les sauces étant assez salées, ce n'est vraiment pas nécessaire. Pour un goût plus sucré, ajouter plus de sauce hoisin.

Source: adapté librement du sauté de porc et tofu aux asperges, dans recettes du Laos et du Cambodge, de "La cuisine asiatique pour tous" éditions Könemaan

3 commentaires:

Moi, et le monde... a dit…

Je les trouves pas si mal ces
clichés! pour une visuelle, on
prend tout ce qui passe, outre
les photos je salive déja, c'est
peut-être terrifiant de bon dans la
bouche, mais c'est aussi terrifiant
de bon dans mon imagination culinaire! J'ai hâte de passer à
l'acte....! Vievie

diane a dit…

très attirant ce plat au petit goût d'authentique. Pour les asperges je te comprends, c'est un légume à la saveur trop délicate pour figurer dans un plat aussi marqué.

Malorie a dit…

En fait, je crois que c'est psychologique, mon problème: j'imaginerais des asperges en accompagnement, mais dans le plat directement, je sais pas pourquoi, non?!?
Peut-être que je testerai la prochaine fois...