samedi 18 octobre 2008

Mon chum Louis, ce mangeur de queue! (note: ceci est un blog de cuisine)

Je sais, ça n'a pas de classe, mais Louis ne me croyait pas capable de mettre un tel titre sur un blog de cuisine. Dieu qu'il me connaît mal!

De toutes façons, ce billet se veut surtout humoristique, je trouverais assez étonnant qu'une seule personne tente cette recette. Pas que c'était mauvais, mais la pièce de viande est si spécifique que je ne crois pas que ça devienne un must dans les chaumières: j'en ai vue une seule fois à la boucherie Porc Meilleur (une commande spéciale passée par un client, du coup ils en ont fait plusieurs) et... c'est pas ce qu'il y a de plus sexy comme morceau!

Bon, alors pour la petite histoire, quand j'ai vu cette chose dans le comptoir de ma boucherie favorite, j'ai eu un premier choc! Le nom de la dite chose: queue de cochonnet :) Second choc en voyant le prix: 5,50$!! Wow! En 30 secondes, la queue et ce qui s'y rattache (le cul du cochonnet) était dans mon sac d'épicerie. J'adooooooore les expériences culinaires, j'adoooore les choses un peu étranges et en fait, je me suis dit à ce moment: "Tient, ça ressemble à un mini méchoui intérieur pour deux, ça va être GÉ-NIAL!".

À la maison, j'ai bien regardé la pièce de viande, moi et Louis on a rigolé comme des enfants en lançant quelques bonnes blagues vulgaires, puis j'ai vu tous les poils pas très bien épilés (surtout au bout de la queue!)... j'ai pris la chose et je l'ai congelée, soudainement, je n'avais plus trop envie de tout ça. C'est juste 3 mois plus tard que l'idée m'est venue: "j'ai envie de cuisiner un cul de cochonnet bbq!".


Voilà un peu l'idée de la marinade, mais juste des ingrédients, pas de quantités exactes, c'est au goût!

Marinade bbq pour cul de cochonnet (ou autre pièce de porc)

Ketchup (disons 1/2 tasse)
Sauce hoisin (disons 1/4 de tasse)
Cassonade (disons 1/4 de tasse)
Ail pressé ou en poudre en bonne quantité
Cayenne ou paprika fort
Sel et poivre du moulin
Sauce anglaise
Tabasco
Quelques gouttes de fumée liquide (pas trop, c'est puissant!)

Je mélange le tout jusqu'à obtenir un bon équilibre entre le sucré, l'acide, le salé et le pimenté. Je fais mariner ma pièce de viande quelques heures (rôti, filet, côtelettes de porc si vous n'avez pas de derrière de cochonnet!). Je fais cuire au four comme un rôti, ou dépendament du type de cuisson approprié pour la pièce choisie. J'ajoute durant la cuisson un peu d'eau au fond de la rôtissoire pour éviter que les sucs ne brûlent. À la fin, je déglace encore avec un peu d'eau, je passe la "sauce" au tamis et je la fais chauffer dans un petit chaudron pendant que ma pièce de viande repose 10mn au comptoir. J'ajoute au goût plus de paprika fort, un peu de ketchup, de sel, de poivre, selon le goût que je veux obtenir.

Technique frites au four

J'ai servi la "chose" avec des haricots verts vapeur et de simples frites maison au four (couper des pommes de terre en bâtonnets, les faire blanchir à l'eau salée jusqu'à mi cuisson, égoutter délicatement, ajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive, sel et poivre, étendre sur une plaque et mettre au four à 400 en brassant souvent pour bien caraméliser tous les côtés). C'est un peu long à faire mais c'est délicieux, ça n'a rien à envier à mon avis à des frites très grasses du commerce et à la finale, c'est encore plus santé que de la purée!
Verdict!

Bof... ça en jette mais c'est pas mal tout! À mon grand désespoir, la peau et la queue restent de la couenne bien grasse et caoutchouteuse. Je rêvais de voir Louis grignoter la queue avec délectation. Ce sera pour une prochaine fois!

La pièce de viande que vous voyez là, une fois les os et la peau enlevée, est tout juste assez grosse pour nourrir deux personnes (et un chat!). Paulette a VRAIMENT été agressante durant le souper, je crois que la seule forme de la chose sur la table a éveillé en elle tout son côté "chasseur". Elle s,est léché les babines durant 1 heure en fixant la bête.

Anecdote: la queue ayant une mine basse et le teint pâle au départ, devient bien ferme, rouge, retroussée et vaillante comme pas une une fois massée de sauce et enfournée... comprenez bien ce que vous voulez, je parle de cuisine!

16 commentaires:

Fleuretta a dit…

Trop drôle encore une fois! :-)

Sacrée Malorie! Toi et tes expériences culinaires! Toujours un régal de te lire!

Mariane a dit…

Étrange comme pièce de viande et quel effet dans l'assiette...
En voyant la photo, comme je n'avais pas enore lu ton texte, j'étais un peu terrifiée, je te l'avoue... (bon dieu, mais à qui appartient cette queue et ce cul???) Et puis j'ai bien rit en te lisant! :)

je salue, encore une fois, ton inventivité culinaire!

Mariane XXX

Isabelle a dit…

mon dieu que t'es drôle malorie !! à lire juste le titre, je savais que c'était toi :)
as tu écouté christian bégin hier soir...qui disait que ses noix étaient belles !! lol! lol !
moi, j'en ai déjà mangée...quand mon papy tuait le cochon....on mangeait tout...c'est bien connu...dans le cochon...tout est bon :)

vievielacomedie a dit…

Mon Dieu, regardez moi ce mangeur de Queue, il semble si familier avec la Chose et sa Queue et de plus il semble y aller de bonne appétit!!!
Je te comprend mon cher Louis, moi aussi je ne dis jamais non à une bonne Queue, houlaaaaa!

Malorie a dit…

Vous êtes mourrantes!
Louis va venir faire son commentaire bientôt, il était perplexe quand il a vu que j'avais osé! ;)

Zolasoleil a dit…

Trop drôle!!

awoz a dit…

C'Est drôle!!!

Tiuscha a dit…

Excellent billet, qui met en joie pour la journée, très drôle la mine de la chatte !

Virginie a dit…

Un bonheur de te lire en ce dimanche matin!
Je commence ma journée le sourire aux lèvres...
Pour le cul de cochonnet, ça va être difficile à trouver mais pour les frites, je garde l'idée. Je vais peut-être même tester ce midi car je n'ai pas de friteuse...
Merci pour ce joli billet!

Dominique a dit…

Très drôle!! :)
Tu es -drôlement- créative et fine dans ta cuisine...et si je peux me permettre, tu es -drôlement- drôle et fine dans tes écrits!

lagourmandemodeste a dit…

Meilleur titre de post de cuisine à vie...Pinard va te le voler haha

Tartine a dit…

Trop drôle!!! Ton audace culinaire m'impressionne!:)

Blanche a dit…

Je savais bien que ça ferait rire mon chum.

Malorie a dit…

Blanche, si vous voulez venir souper cette semaine, il me reste encore deux ou trois horreurs au congélateur... je dois bien avoir une petite livre de lambi ou quelques crabes à carapace molle du printemps dernier!

diane a dit…

franchement moi ça m'a donné envie (même après un copieux ptit déj!), en plus la photo avec ton chat est irrésistible. Tu viens de lancer une mode qui va dépasser les frontières du Québec

Malorie a dit…

Hi hi! T'es la première à faire ce type de commentaire! Moi aussi je suis du genre "cromagnon" pour la bouffe, quand il y a les pattes et la tête, ou encore la queue, ça me donne envie tout de suite et je veux goûter :)