jeudi 18 septembre 2008

Langues de morue en petite friture: succes story ches les moins de 3 ans!

Je les ai remarquées au marché, un gros contenant plein de... de ça!


Pour ceux qui me connaissent, vous savez d'avance que je n'ai même pas tenté de résister à l'appel de l'aliment weerd, de l'expérience culinaire, de la tentative d'aller trop loin: pour certaines ce sont les sacoches, pour moi, ce sont les aliments hors norme dans notre petite Amérique du Nord proprette. J'étais avec Arielle, ma nièce de 2 1/2 ans. Je lui ai dit que c'était des langues de morue, elle n'a pas réagit. Je lui ai répété en lui disant que c'était des langues de poisson, elle s'est mise à rire en me répondant "beeeeen noooooon!" comme si je ne savais pas de quoi je parlais et que j'étais un peu demeurée.

Vers 6h, j'ai commencé à cuisiner les dites langues, d'une façon fort classique pour une première (en fait, je me rend compte que je ne fais jamais de friture sauf quand je test des aliments dont la texture me fait un peu peur... voyez ici): frites, dans une panure à l'anglaise. Je ne fais jamais de grande friture, je déteste ça, je fais plutôt simplement mettre un peu d'huile dans le fond de ma poêle, même pas assez pour recouvrir le fond. Ça me donne un peu l'impression que c'est moins frit. C'est con, je sais...

Donc, Arielle, qui partait bientôt souper chez elle, me rodait autour, en véritable vautour qu'elle peut être quand elle est intéressée par quelque chose. À toutes les 5 secondes, elle me demandait "c'est cuit?". J'en ai conclu qu'elle voulait goûter et l'ai invitée à souper, persuadée que les langues ne passeraient jamais le seuil de son palet.




Et bien, croyez-le ou non (photos à l'appui!), elle a adoré cela, encore plus que moi, qui n'arrivait pas tout à fait à m'enlever de la tête que je mangeais les langues coupées de dizaines de poissons. Par contre, mademoiselle n'a JAMAIS admis qu'il s'agissait de langues de poissons, elle a tenu à nommer cela "du poulet" jusqu'à la toute fin. Je ne veux surtout pas insulter son expérience culinaire de 2 1/2 ans d'existence, mais non, ça n'a rien à voir avec du poulet. La texture et le goût se trouvent entre de la morue (étonnant!!!) et de la pétoncle, mais en plus moelleux. Ainsi, c'est délicieux, mais il faut juste oublier ce que c'est. J'ai servi avec une petite sauce tartare minute faite de mayonnaise, de jus de citron et de relish maison à la courgette. J'ai trouvé les langues fraîches chez Atkins, au marché Jean-Talon à Montréal. C'était la première fois qu'ils en avaient à ma connaissance, ce n'est pas un produit souvent disponible, alors pour les amateurs, dépêchez vous!

Petite friture de langues de morue fraîches

Langues de morues fraîches
Lait
Farine
1 oeuf battu assaisonné de sel et de poivre du moulin
Chapelure
Huile (moi, de canola)

Tremper les langues dans le lait, puis rouler dans la farine. Assaisonner l'oeuf battu de sel et de poivre, puis y tremper les langues. Bien les humecter, puis les rouler dans la chapelure. Faire frire immédiatement dans une poêle où vous aurez chauffé juste assez d'huile pour couvrir le fond. Quand elles sont bien dorées sans être brûlées, les tourner et terminer la cuisson. Déposer sur un papier absorbant avant de servir, avec des quartiers de citron et une petite sauce tartare maison.

Source: la préposée à la vente des langues de morue chez Atkins

15 commentaires:

Zolasoleil a dit…

Trop mignonne! Des langues ou du poulet, qu'est-ce que ça change
;-)? On dirait bien que vous vous êtes amusées

Malorie a dit…

Le plus drôle, c'est qu'elle est difficile sur certaines choses (enfin, dépendament des jours) mais pas mal plus brave que la plupart des gens que je connais pour ce qui est "d'essayer"! Je pense que c'est le petit côté "tu n'oseras pas te mettre ça dans la bouche!!!" qu'elle aime, un peu comme sa tante quoi ;) Prochaine étape: des ris de veau!

Mo. a dit…

Hello, franchement je sais pas si je testerai par moi même, il faudrait que quelqu'un me fasse gouter pour que j'essaie... il est vrai qu'on garde toujours des aprioris ! Les tiennent me paraissent délicieuses et bien dorées.

Isabelle a dit…

faut vraiment que j'essaie ça.
est ce dispendieux ?
ta nièce est vraiment cute :) mon fils goûte à tout...si maman commence...alors c'est assez facile de lui faire manger de tout

Katia a dit…

Oh j'aimerais bien goûter moi aussi ! Malheureusement, un paquet de langues de morue serait probablement une trop grande quantité pour moi toute seule, et je doute de trouver des amis pour partager... :)

Fleuretta a dit…

Dis moi pas ce que c'est ni me le montrer avant d'être cuit et j'y goûterai!

Tu es plus brave que moi car moi, en voyant de quoi cela a l'air, j'aurais jamais osé! Hi! Hi! Hi!

Malorie a dit…

Ce n'est pas vendu dans un paquet mais à la livre, alors on peut simplement en prendre quelques unes. Je croyais ne pas en avoir pris beaucoup et je trouvais ça un peu cher (il y en avait pour 4,50$ mais je pensais qu'il y en aurait tout juste pour une personne) mais finalement, avec la friture, et puisqu'il n'y a aucune perte, ça nous en a donné assez pour deux, avec une salade.
De loin, je croyais que c'était des huîtres fraîches en vrac, j'ai eu un fantasme de chaudrée d'huîtres pendant 5 secondes...

vievielacomedie a dit…

C'est plus que du courage que ca
me prendrais, je suis l'indigne
fille d'un Gaspésien, j'ai vue tant
de fois chez moi c'est petites langues, délice de pêcheurs,
mais la morue pour moi est synonimes de panique et d'odeur
insoutenable!
Bravo Malorie, mais mausus que
ca l'air bon...
De quoi est faite ta chapelure?

Et HaHa Katia! tu es prise au
piège, tu vas pouvoir t'en faire
que qq unes! hihi

vievie centre anti-poisson!

Malorie a dit…

Hi hi!
La chapelure, où bien c'est de la baguette sèchée tout simplement et moulinée, ou bien de la chapelure nature achetée en vrac, ou bien quand je n'ai rien de tout cela, des biscuits secs cassés que je broie. J'ajoute toujours sel et poivre pour plus de goût.

BainRose a dit…

Wow, entre la morue et la pétoncle ?! Mais c'est géant ! J'aimerais décidément essayer bien que l'apparence....enfin... disons que c'est pas le top.

Bravo pour cet essai et merci pour l'idée.

Tartine a dit…

Mon dieu, je me surprend moi-même à trouver ces langues de morue appétissantes (ben, une fois frites là, on s'entend!)!

Blanche a dit…

Quelle belle série de photos de Riri!

Malorie a dit…

Tu vois, c'était pas des blagues: elle a A-DO-RÉ!

Anikchicks a dit…

ahahah des langues de morues ne sont pas les vrais langues !! C'est la partie que l'on retrouve en dessous de la machoire, dans le cou. C'est si bon des langues de morue, miam !! Je ne pensais pas que l'on en retrouvais en ville. Je n'en mange que rarement lorsque je descend par chez-nous (Mont-Louis plus précisément, où il y a Atkins justement).

:-)

Blanche a dit…

T'avais raison Malorie, c'est quand tu cuisines des trucs étranges qu'il y a le plus de visites et de commentaires.