mardi 9 septembre 2008

Fêtes gourmandes de Lanaudière: debriefing!

À la fin du mois d'août, moi et Louis avons fait un saut aux Fêtes gourmandes de Lanaudière, découvertes via le blog d'Isabelle l'année dernière. Elles se tenaient du 21 au 24 août, à Saint-Jacques-de-Montcalm. Première impression: il y avait du monde, ça n'avait pas de bon sens! Seconde impression: il ne fallait ni déjeuner, ni dîner avant d'y aller...
Le site est très grand, mais tout de même à taille "humaine", on fait le tour en 2 heures en grappillant ici et là quelques bouchées, parfois en jouant franchement du coude. Une exposante m'a dit qu'à cause des températures médiocres, les "visites" s'étaient concentrées à certains moments, comme ce dimanche là, à quelques heures de la fermeture des festivités.

Je ne ferai pas un compte rendu exact de ma visite, mais en gros, voilà mes "plus" et mes "moins":

Les (gros) plus: beaucoup d'exposants et belle organisation. Le tout se déroule dans un parc et il y a des airs de jeux pour les enfants. Les exposants sont sympathiques et heureux de nous faire connaître leurs produits. Malgré la foule, les visiteurs sont de bonne humeur: il y a de quoi, avec toute la bouffe et les alcools en dégustation ;) Il y avait de belles surprises et découvertes dont je me souviendrai, à voir plus loin avec les photos. Pour les amateurs: il y a des conférences, des présentations et des dégustations gratuites de cuisiniers, produits etc. Il y a plusieurs stands où on peut déguster gratuitement, d'autres où il faut payer la dégustation (toujours entre 2 et 5$), la plupart où l'on peut simplement goûter du bout des lèvres puis ensuite choisir d'acheter une assiette de dégustation au producteur (le meilleur des mondes). On nous offre un sac à l'entrée, qu'on nous invite bien entendu à remplir de produits achetés sur place. Attention, les sous s'envolent rapidement, un budget est de mise tant pour les dégustations que pour les achats. Somme toute, par contre, il y a moyen de s'en sortir sans réhypothéquer sa maison.

Les (mini) moins: je trouve franchement que les producteurs de viandes toutes catégories confondues devraient se renouveler un peu... en effet, c'est excessivement frustrant de passer d'un stand à un autre et de ne découvrir toujours que de la saucisse! On ne goûte rien, dans une saucisse! C'est gras, la texture est presque toujours semblable, c'est salé... j'aurais aimé déguster un petit cube, un tartare, une tranche, un confit de toutes les belles viandes présentes, pas des dizaines de sortes de saucisses indistinguables les unes des autres.
Autre moins: parfois, je dis bien, parfois, le produit de base est excellent, mais la préparation offerte aux visiteurs est bâclée ou ne convient pas, ne rend pas grâce au produit. Il suffirait parfois de bien peu... sans donner de noms, je pense ici à une moutarde succulente, mais offerte en dégustation sur une tranche de saucisse (et oui...) dont le goût ne s'accordait absolument pas aux particularités de la moutarde travaillée et dont le mélange inusité donnait mal au coeur...
Autre exemple: des jalapenos marinés à se damner, un concept génial de présentation en trio, soit une petite saucisse (...misère) farcie aux jalapenos, une salsa fraîche piquante aux jalapenos, un mini muffin de farine de maïs, fromage fort et (vous l'aurez deviné), jalapenos... les intentions étaient louables, mais bon dieu, tout était ordinaire à la finale, trop salé, sucré, mouillé, sans saveur distincte, enfin, vous comprenez le drame. Parfois, on est mieux d'aller dans la simplicité, surtout quand notre produit est parfait en lui-même, ou bien alors développer avec doigté les recettes avant de les offrir au public susceptible d'acheter notre marchandise.

VERDICT!

On revient de cette escapade le ventre bien plein, le foie et le sang gorgé de cholestérol, mais un sac rempli de bonheur à la main! J'en reviens surtout avec des contacts avec certains producteurs, qui lorsqu'on s'intéresse à leurs produits, nous invitent à venir les visiter à domicile dans un cadre plus calme et intime.


MES BELLES DÉCOUVERTES...

Les produits Pur Mer des Pêcherie Manicouagan: le bonheur en bocaux! On a goûté des mactres de stimpson, des buccins en boîte succulents (meilleurs que ceux que j'ai mangé marinés ou en saumure par le passé) et on est reparti avec un bocal de turbot mariné à manger à l'apéro ou en salade.

Les merveilleux produits de La belle excuse, des vinaigres, mais SURTOUT des huiles à se damner. Celle que j'ai acheté: l'huile d'olives noires, toute en parfum de fruits mûrs, vaut les quelques $$ de plus que l'on doit débourser pour s'en délecter sur un poisson, des légumes grillés ou avec un cube de pain frais. Mon coup de coeur!

La série de bières officielles de "L'Oktoberfest des Québécois" de la microbrâsserie Les trois mousquetaires. On a dégusté une belle pinte de Pilsner allemande blonde à 5.5% alc./vol., non-filtrée, pour 5$, avec la pinte aux couleurs de l'événement en plus à rapporter à la maison! Sympathique!
La ferme L'Oie d'Or, de Saint-Gabriel-de-Brandon, où l'on a eu la chance de déguster un burger à l'oie: un des meilleurs, sinon mon meilleur burger à vie! Sans flafla, juste de la viande légèrement assaisonnée. On goûte vraiment la viande, on reconnaît une texture, un grain particulier. Délicieux! Une palme à la gentillesse des dames aux fourneaux!

Finalement, et je termine par la crème de la crème, le Domaine Maurel-Coulombe de Saint-Jean-de-Matha! Il s'agit d'un élevage fermier de canards à foie gras, gavage artisanal. On a dégusté une assiette gourmande qui nous a fait voyager et on y a été invité à visiter la ferme.


6 commentaires:

awoz a dit…

Dommage que j'ai pas de voiture...Cette fête gourmande a de quoi faire plaisir à tous.
La bête sur la dernière photo est vivante? Elle est belle en tout cas j'espère qu'elle ne sait pas qu'elle va finir dans l'assiette.lol!

Isabelle a dit…

génial ton reportage Malorie.
ce que je déplore dans cette fête, c'est qu'on paie un droit d'entrée et qu'on paie ensuite pour goûter ( peux pas m'empêcher de dire " faut pas déconner ")..serais d'accord pour " un passeport" de goûteur...sinon ça revient vraiment cher pour les curieuses comme nous :)

Alice a dit…

J'aime ce type de manifestation surtout lorsque cela me permet de découvrir de nouvelles choses et de dialoguer avec des personnes passionnées qui aime partager ...

Malorie a dit…

Bien non, la bête n'était pas vivante, j'avais l'air bien conne de me faire photographier à ses côtés, du coup... ;)

Je vote pour un passeport gourmand, et tient, la gratuité pour les blogueuses!

En effet, le plus intéressant reste de rencontrer les producteurs et de leur parler, et je ne me suis pas gênée!

Greene Ouitche a dit…

Super! Je marque ça à mon agenda pour l'année prochaine! Et je suis d'accord pour un passeport gratuit pour blogueuse only! Après tout, on en fais circuler du doigt à écran non? lol!
Merci encore!

Zolasoleil a dit…

La bête a l'air réelle en photo! C'est rigolo.