lundi 2 février 2009

Bouchées thaïlandaises "sweet and sour" de porc sur feuilles de bétel (ou la lôt)

Voilà LA bouchée de mon repas asiatique qui m'a le plus renversée: quelle découverte fascinante que le la lôt! En fait, dans la recette d'origine, on devait utiliser des feuilles de bétel pour servir de support aux bouchées. J'ai uniquement trouvé des feuilles de la lôt, qui on doit se le dire, ressemblent à s'y méprendre à des feuilles de bétel (sauf qu'elles sont plus tendres à ce que j'ai cru comprendre de l'aide appréciée de la blogueuse Manon).
La grosse grosse différence entre ces deux plantes? C'est que le la lôt, contrairement au bétel, se mange cru. Ainsi, on a pu déguster les bouchées entières, garniture et support inclus et le mélange des saveurs et ABSOLUMENT INCROYABLE! Je ne sais pas trop comment définir le goût du la lôt... un mélange de verdure, de parfum exotique et de poivre.
Le mélange de viande caramélisée, légèrement épicé, sucré, l'acide de la pulpe de tamarin, avec le parfum puissant des crevettes séchées et le croquant des arachides grillées n'est pas en reste: quelle explosion de saveur toute en finesse, c'est... étrange et envoûtant comme mélange, à faire et refaire, juste pour voir le visage intrigué de mes invités!

Bouchées thaïlandaises sur feuilles de bétel (ou la lôt) : miang kham (16 bouchées)

2 c. à soupe d'huile d'arachide (moi, moins)
4 échalotes asiatiques finement tranchées (moi, 2 oignons)
2 gousses hachées
150g de poulet ou porc émincé
2 c. soupe de sauce poisson
1 c. soupe de purée de tamarin*
1 c. soupe de crevettes séchées, écrasées au mortier
2 c. soupe de sucre de palme
1 cm de gingembre frais, râpé
2 piments oiseaux finement tranchés (graines et membrane blanche enlevés)
1 c. soupe de cacahuètes grillées, hachées
1 c. soupe de coriandre hachée
16 feuilles de bétel ou la lôt
quartiers de citron vert, pour servir

Chauffer l'huile, faire revenir l'échalote et l,ail, puis la viande jusqu'à ce qu'elle soit opaque. Ajouter la sauce poisson, la purée de tamarin, les crevettes, et le sucre de palme. Laisser cuire jusqu'à ce que le mélange devienne marron et collant. Ajouter le gingembre, les piments, les cacahuètes et la coriandre.

Disposer les feuilles de bétel (ou la lôt) sur un plat et déposer un peu de mélange au centre de chaque feuille. Servir avec des quartiers de citron vert (on mange la feuille si il s'agit de la lôt, on ne la mange pas si il s'agit de bétel).
*La pulpe de tamarin: on peut acheter de la purée de tamarin et la diluer légèrement avec de l'eau bouillante pour pouvoir plus facilement retirer les graines en passant le tout dans une passoire fine
Source: Thaïlande saveurs du bout du monde, Michel Lafon, bouchées sur feuilles de bétel

6 commentaires:

Tiuscha a dit…

Aucun risque de trouver ni l'une ni l'autre, épinards crus, ça le fait, ou mieux feuilles de blettes ?

Malorie a dit…

Hum... je ne sais pas trop :/ Le mélange de porc est déjà à lui seul excellent, alors si on ne trouve pas ces feuilles, on peut tester, même si on passe à côté d'un goût super particulier.
L'épinard pourrait faire l'affaire, mais le chou chinois aussi, ou une feuille de bock choy assez grande peut-être, pour avoir un croquant en plus?

Miss Tiny a dit…

Très jolie recette. Un de mes restos chinois parisiens préférés sert des brochettes de boeuf enroulé dans des feuilles de la lôt. Un régal... sauf que je ne savais pas à quoi ressemblait la feuille crue. A présent, je sais et j'ai percuté que j'en avais déjà mangée. Dans un autre resto chinois parisien que j'adore, ils en servent avec leur soupe phô... c'est vrai que ça a un goût très particulier. J'adore... mais je n'habite plus Paris depuis cet été. SNIF!!!
Je pense effectivement que les épinards devraient faire l'affaire même si ceux-ci sembleront plus fades à côté des la lôt.
Mais en tout cas, recette très intéressante!!!
Biz,
Alex.

Malorie a dit…

Mmmmmmm, les brochettes de boeuf doivent être quelque chose!
J'ai testé un reste de porc (la viande que j'avais gardé après avoir cuit le bouillon pour une soupe asiatique), juste chauffé doucement avec quelques arachides grillées et de la sauce hoisin, avec des feuilles de la lôt émincées. J'ai servi le tout dans une feuille de la lôt fraîche, C'était un délice! Pas besoin d'aller chercher trop loin les harmonies de goût, donc. Hoisin + arachide + viande + la lôt.

diane a dit…

LES FEUILLES DE Bétel mêmes cuites ont un goût fumé et piquant très hard. Les viet mangent souvent la lôt en guise d'enveloppe dans des grillades mais c'est vrai que crue elle libère mieux sa saveur florale citronnée et légèrement piquante, j'adore!!!
Quant à ta recette franchement elle me donne envie de courir direct à Tangpour me procurer la plante en question!!!!

citronelle a dit…

Ca fait quelques temps que j'ai mis ce blog dans mes favoris et je ne me lasse pas de cette recette. Il y a tout ce que j'aime dans la cuisine asiatique :) Epices, textures, apparence ...
Je suis fan !!!