vendredi 2 janvier 2009

Quoi de mieux qu'un test de goût pour commencer l'année? Les bouchées vietnamiennes à l'honneur, histoire de dégorger ce pauvre foie...

Après ces derniers jours sous le signe de l'orgie alimentaire, faire l'épicerie, pour être honnête, n'est pas l'activité qui me met le plus en haleine. Je crois que la seule cuisine qui vraiment me parle en ce moment (lire: depuis 24h et d'ici 48h) est celle d'inspiration asiatique. Pas que dans mon frigo on ne trouve rien d'intéressant, mais bon... les souris d'agneau braisées aux olives, le cassoulet bourré de couenne, de confit, de saucisses de Toulouse, de saucisson à l'ail, les filets de porc farcis au chorizo, les multi-biscuits qui me restent de Noël et du jour de l'an (tient, ça me fait penser qu'il me reste à publier ceux du 31!) en sont venu à bout de mon appétit pour le gras, le protéiné, le salé.
J'avais donc en tête pour ce soir une mignonne salade de papaye verte, bourrée d'arachides grillées et de crevettes, et pourquoi pas un petit bouillon de poule pour accompagner tout ça, dans lequel j'aurais laissé infuser quelques tiges de coriandre, un peu de citronnelle, une étoile de badiane, un tronçon de gingembre. Ah ben, finalement, je me rend compte que même les abus des fêtes ne m'enlèvent pas cette envie de cuisiner ;)

Je vous conseille donc fortement de faire un tour dans une épicerie asiatique dans les prochains jours, les 1001 herbes et légumes verts et croquants ont de quoi mettre en appétit, j'avais même envie d'acheter quelques fruits et légumes moins connus ici pour vous les présenter et vous donner quelques trucs pour les inclure dans votre cuisine, mais bon, j,ai eu soudainement la flemme et toutes mes bonnes intentions se sont consumées à la seconde où j'ai vu ça!

Ça fait des années qu'à mon épicerie, ils en vendent, des années que je passe devant ces paquets sans même jeter un oeil sur leur composition, et là, ce soir, la fatigue, la fin de mon rhume post-fêtes, mon rêve de ne pas me battre contre la vaisselle sale d'hier ont eu raison de moi et de mon habitude de tout faire moi-même, oh et puis zut, j'achète du tout fait!

Bon, quand on dit "tout fait", on parle ici tout de même de produits qu'ils cuisinent eux-mêmes, de produits frais (enfin, j'espère...), pas de surgelé. J'ai choisi ceux qui risquaient le plus de me plaire et qui risquaient le moins de mettre encore plus à l'épreuve les intestins de Louis, de petites crêpes coco-échalote verte-crevette et des rouleaux constitués de feuilles de riz garnis de porc et de champignons noirs, le tout accompagné de sauce nuoc mam légèrement acidulée, piquante et sucrée, la même qu'on sert en général avec les rouleaux impériaux.

Donc, pour commencer: on mange ça froid ou chaud? Mmmmm... j'ai opté pour le chaud, juste passé à la vapeur une petite minute. Plus que ça, les crevettes (déjà cuites) se racornissent et ça devient gélatineux. Rien de bien sympa, quoi, donc pas plus d'une minute dans le panier vapeur! Ils donnaient avec les rouleaux au porc un peu d'ail frit. Je sais que c'est ça car j'en achète souvent pour en garnir mes soupes et sautés et que je dois me lier les mains pour ne pas le manger à la cuillère. J'en ai donc parsemé sur les rouleaux: le croquant de la chose, avec le moelleux de la feuille de riz doit être pas mal!

Bon, on commence donc par les petites crêpes à la crevette, Les Banh Khot. J'ai payé 3,50$ pour 12 de ces petites choses (300g). Elles sont composées (selon la notice) de : farine de riz, maïs amidonné (j'imagine fécule de maïs), farine de blé, tumeric (curcuma), crevette, écharlotte (misère...), lait de coco.

Verdict: c'est sympa, même très sympa, mais avouons qu'après 3 crêpes, le goût trop doux et légèrement sucré du lait de coco et la tendreté de la chose a commencé à m'écoeurer. Je crois qu'une pincée de sel, un peu plus de curcuma aurait pu donner un "humph" de plus à ces bouchées qui sont tout de même 1000 fois plus intéressantes que les choses infectes qu'on trouve au rayon surgelé des grandes surfaces et qu'on nomme tragiquement Dim Sum. Donc, à servir mais pas comme bouchées uniques, elles ont par contre leur place sans conteste à l'apéro, aux côtés d'autres délices du même type. Et puis avouons que trempées dans la sauce, c'est difficile d'y résister...

On continue avec les Banh Cuôn, ces feuilles de riz roulées autour d'une farce légère (lire: pas compacte) de porc haché et de champignon noir. J'ai ici payé 2,79$ pour 6 rouleaux (350g). Ils sont constitués, toujours à en croire la notice, de: farine de riz, eau, sel, sucre, porc, champignon, oignon, ail. Rien pour faire très peur, non?
Verdict: délicieux à mon sens. Un peu beaucoup de pâte en comparaison à la farce, mais ça ne m'agace pas du tout. On perçoit très bien la texture des champignons noirs (champignons séchés réhydratés) et les petits morceaux de viande, ainsi que les oignons bien caramélisés. L'ail frit ajoute définitivement un plus au tout.

Tout ça pour en venir à : arrêtez d'acheter des cochonneries surgelées genre "sans nom" pseudo authentiques dans les grandes surfaces: vous achetez du gras, du sel, de la farine et tout ce que ça a d'authentique, c'est le nom. En cette nouvelle année, je vous incite à OSER, oser aller dans les marchés d'alimentation qui vous dépaysent, oser demander aux employés comment cuisiner telle ou telle chose, oser commander autre chose qu'un spaghetti au restaurant (à part si vous allez chez Pacini, là, je vous recommande d'être bien sur vos gardes et de ne rien commander du tout tout compte fait... la dernière -et par là je veux vraiment dire dernière à vie- fois où j'ai bouffé là, j'ai remarqué qu'ils avaient maintenant sur leur carte de l'OSSO BUCCO!!), oser de nouvelles coupes de viande, de nouveaux poissons, de nouveaux légumes, de nouvelles fines herbes. Osez acheter de nouveaux aliments, le pire qu'il peut vous arriver, c'est de vous rendre compte que vous n'aimez pas ça et à moins de vous attaquer à la truffe noire et au caviar Béluga, ça ne devrait pas faire une grande différence dans votre budget car en général, les prix dans ce genre d'épiceries sont assez bas.

Pour les intéressés, le marché où je m'approvisionne est le Marché Oriental, situé au 7101 St-Denis (Montréal), tout prêt du métro Jean-Talon.

Je vous souhaite à tous une fabuleuse année, en espérant continuer à vous divertir ou/et vous inspirer et/ou pour certains, vous accueillir à ma table toute l'année à venir!

7 commentaires:

Jeanne a dit…

BONNE ANNÉE LA BELLE. AVEC BEAUCOUP - POURQUOI PAS ? - DE HUMPH DANS TA VIE CETTE ANNÉE - ET BEAUCOUP DE HUMPH DANS MES PLATS GRÂCE À TOI !

Malorie a dit…

Bonne année à toi, beauté du Pacifique-Sud (?!?)

awoz a dit…

Dire que je suis allé au resto vietnamien cet aprem...j'aurais dû m'inviter chez toi lol! Ça l,air trop bon...

Tiuscha a dit…

Bonne année et belle gourmandise, une foie que le foie aura dégorgé !

Sha a dit…

Je te souhaite une merveilleuse année, qui a l'air de parfaitement commencer avec ce régal vietnamien !

Katia a dit…

Bonne année !! :) Ça avait l'air délicieux ce petit lunch vietnamien ! J'aime beaucoup les épiceries asiatiques, mais celle à côté de chez moi ne vend pas de choses fraîches pour emporter, dommage. Par contre, même la section surgelée dans les épiceries asiatiques vaut la peine, car comme tu dis, ça n'a rien à voir avec du Sans nom plein de farine, de gras et de sucre.

Zolasoleil a dit…

Bonne année Malorie! C'est vrai qu'il faut oser davantage au niveau des produits et des goûts. C'est une bonne idée de la souligner en ce début d'année!