mardi 18 novembre 2008

Pierogis, blinis et compagnie (l'Europe de l'Est s'invite au Québec partie 1)

Ce dimanche, j'ai cuisiné pour ma belle soeur et sa petite famille un repas tout simple et bien compliqué à la fois, peu onéreux mais tout de même chic, un repas parfait pour nos températures automnales frisquettes et du type dont on aurait pas honte de s'inspirer pour un repas des fêtes, avec bien entendu quelques ajouts festifs, comme un peu de caviar et de gravlax. Avec un titre tel que "pierogis, blinis et compagnie", vous aurez bien entendu deviné que je me suis fortement inspirée des cuisines savoureuses de la Pologne et de la Russie, mais là je dis bien "inspirée", car j'aurais probablement causé sinon des torts irréparables aux traditions culinaires russes et polonaises, auxquels je ne connais pas grand chose à part un petit voyage par là un jour et la dégustation de plusieurs petits plats savoureux là-bas mais aussi ici, grâce à leurs fabuleuses diaspora montréalaises. Aussi, avant de me faire reprendre, je sais que la Pologne n,est pas considérée comme faisant parti de l'Europe de l'Est... mais je trouvais le titre jolie, une autre raison, donc, de me taper sur les doigts: je ne respecte rien!
Donc, ma première inspiration: quelques poissons fumés gardés au congélateur depuis quelques temps et franchement prêts à être mangés: des filets de morue et de truite fumés à chaud achetés chez l'Artisan fumeur de Mandeville ainsi que du saumon fumé à froid du fumoir La fée des Grèves: deux compagnie québécoises exceptionnelles dont vous pouvez entre autre vous procurer les produits chez Norref pour les premiers et pour le second, dans quelques grandes chaînes (déjà vu les produits La fée des grèves chez IGA).



Ma seconde inspiration: le blog La cuisine d'Anna, que j'aime beaucoup car on y trouve des recettes simples et assez traditionnelles de la Pologne, mais aussi d'autres idées intéressantes de cuisine de tous les jours ou festives et de beaux, simples et bons desserts. Merci à Anna d'aller à la pêche aux recettes sur les sites de cuisine polonaise et de nous tester et traduire tout ça, moi en tout cas, j'en redemande!
Donc, au menu pour commencer, des blinis pour servir de support à une tonne de crème sure`et aux poissons fumés nommés plus haut. J'avais déjà parlé de cette recette ici, mais je la remet tout de même, pour votre plus grand plaisir! J'ai fait souvent cette recette. Seul commentaire: selon la température du lait, du four, la qualité de la levure, le temps de levée n'est pas toujours le même. J'ai obtenu parfois une belle levée avec tout juste 45mn d'attente, parfois, ça a pris plus de 1h30. Il ne faut pas désespérer, si la pâte tarde à lever, sortir le bol du four, le réchauffer de nouveau, éteindre puis remettre le plat au four bien tiède.
Blinis (une grande assiette débordante de petites crêpes)

11/2 tasse de farine (on peut aussi mettre de la farine de sarrazin)
1 pincée de sel
1 pincée de sucre
1/2 sachet de levure ultra rapide Fleichmann
2 gros oeufs battus
11/2 cuillère à soupe de beurre
11/2 tasse de lait

Allumer le four pour bien le chauffer, puis l'éteindre lorsque vous commencez la préparation. Mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure dans un grand bol. Faire chauffer le lait et le beurre dans un petit chaudron jusqu'à ce que le beurre soit fondu et le lait chaud au doigt sans être brûlant (on ne veut pas assassiner la levure!). Mettre les oeufs dans le mélange de farine, brasser un peu et ajouter le mélange de lait chaud. À la mixette (ou au mélangeur mais dans ce cas vous aurez utilisé le mélangeur dés le départ), brasser l'appareil un bon 2 minutes jusqu'à consistance lisse. Recouvrir d'un linge à vaisselle propre et humide et mettre dans le four éteint pour faire gonfler la pâte un bon 45mn. Attention, si le bol est trop petit, vous aurez une éruption de pâte au fond de votre four ainsi qu'un linge à vaisselle plus ou moins intérssant à laver.
La pâte est maintenant bien gonflée: prendre une cuillère à soupe et laisser tomber un peu de pâte dans une poêle antiadhésive à peine beurrée à feu moyen-fort. On peut mettre dans une grande poêle jusqu'à 8 blinis en même temps, mais il faut être rapide car le temps qu'on mette la dernière cuillère de pâte, le premier blini est déjà bien doré. On retourne, on laisse à peine cuire et hop, c'est terminé. On fait tout cela à la chaîne et c'est assez rapide. On peut entreposer dans une assiette ou un plat allant au frigo et les préparer d'avance (je préfère tout de même les préparer la journée même). On peut les servir température pièce ou encore un peu chauffés au four.

On continue avec des pierogis à la viande et d'autres, aux champignons et à la choucroute. Tout cela ne coûte rien à faire, mais est assez long à produire: voilà l'arnaque! J'avais déjà fait ici les pierogis aux champignons et à la choucroute (pris sur le blog d'Anna), j'ai ajouté à cela des pierogis à la viande, dont la recette de la farce a été librement inspirée de ce que j'ai pu voir sur le net un peu partout. Rien de fabuleux, il suffit d'utiliser un reste de viande cuite au choix ou encore de faire cuire vous-même pour la recette un peu de viande en morceaux ou hachée (porc, boeuf, veau, poulet etc.). Je ne vous remet pas la technique, mais plutôt juste la recette de la farce.
Farce à la viande pour pierogis (60 pierogis)

300g de viande cuite hachée (moi, porc)
1 oignon
1 c. soupe d'huile d'olive
1 tranche de pain rassis gonflée dans le lait
1 oeuf
sel et poivre au goût
persil plat haché

Faire revenir l'oignon dans l'huile. Mélanger tous les ingrédients, pulser au robot ou hacher à la main la viande finement et mélanger intimement les autres ingrédients pour obtenir un appareil homogène. On peut ajouter des épices au choix, là j'ai voulu tester une recette de base, la prochaine fois, j'opterai pour un peu de muscade et de clou de girofle.
À venir... pour aller avec les pierogis, un bortsch d'inspiration russe, une salade polonaise de pomme de terre et saucisse et une tout sauf polonaise ou russe tarte à la crème brûlée au citron, cette petite recette que Isabelle des Gourmandises d'Isa m'avait mise au défi de cuisiner il y a quelque temps...
Source pour les blinis: Pinardises, Recettes et propos culinaires, Daniel Pinard, Boréal, 1994, pp. 138-139.




Source pour les pierogis à la choucroute: La cuisine d'Anna pour la pâte et le même site mais ici pour la farce

4 commentaires:

Zolasoleil a dit…

Fiou! Je croyais que tu t'étais fait bouffer par une pyrale!

Malorie a dit…

Hi hi! Non, là je vais vous bombarder, j'ai 4 billets à écrire et je crois bien que ce sera aujourd'hui! Ou peut-être que je serai sage et que j'en garderai un pour demain... tient, je garde le dessert pour mercredi!
Les pyrales, ça fait 1 semaine que je n'en ai pas trouvé... aurais-je gagné?

awoz a dit…

Bonjour Malorie,

Tes pierogi sont parfait...je bave devant mon écran.Cela fait un bon moment que j'ai la flemme pour en faire.
Pour ce qui est de la Pologne, elle faisait bien parti des pays du bloc de l'est auparavant...même si maiantenant le bloc de l,est n,existe plus vraiment.

Petite astuce pour faire des pierogi à la viande: utiliser des reste de vainde de pot au feu (boeuf,porc etc)qu'on passe ensuite à la moulinette...Néanmoins ta farce al'air délicieuse:)
Merci du clin d,oeil:)
Bises!

Malorie a dit…

J'aurais bien aimé faire cela avec un reste de viande, mais je me rend compte qu'on mange un peu trop végé chez moi... aucun reste de disponible à ce moment! Une prochaine fois :)