jeudi 20 novembre 2008

Chaussons à l'embeurrée de chou et au fromage cheddar fort

Je ne vais pas mentir: à partir de cette semaine, nous tentons (enfin... je tente puisque je cuisine et que je fais les courses) de réduire la facture d'épicerie.
À date, ça va très bien, on s'en tirera dans les 60$ à deux pour des repas pour 2 à tous les soirs (dont un très bon mangeur, vous devinez de qui je parle) et les lunchs de Louis la semaine, ainsi que mes "lunchs" du midi (ce qui consiste à attraper n'importe quoi au frigo ou dans l'armoire et le grignoter chaud ou froid, avec tendance à verser dans l'excessivement simple, genre bol de soupe, conserve de thon avec crudités et pain, toast avec beurre d'arachide, sandwich grillé à la tomate etc. Enfin, vous aurez compris: pas de gastronomie chez moi à midi! ). Ça comprend aussi les petits déjeuners, mais ça aussi on fait dans le très simple chez moi. Thé + thé +thé + banane et/ou yaourt... La fin de semaine, c'est différent, on est souvent invités et on invite souvent, là aussi il va falloir réduire les coûts: pas en invitant moins mais en invitant, comme pour mon souper "l'Europe de l'Est s'invite au Québec", avec des plats moins coûteux mais pas nécessairement moins gastronomiques.

Je ne vais pas faire l'exercice que cette blogueuse fait ici (et très bien en plus de ça!), c'est à dire de mettre sa liste d'épicerie sur son blog avec le coût des aliments, ainsi que les recettes de la semaine (elle s'en tire en bas de 60$ par semaine pour 4, deux adultes, deux enfants!). Je trouve ça très intéressant et je vais zieuter ce qu'elle fait à toutes les semaines maintenant, mais je trouve que ça ne cadre pas trop avec la vocation de mon blog, et surtout, j'ai pas envie d'être mortifiée de honte et de me cacher de vous si j'en viens à acheter des trucs indécents et qui "pètent mon budget". Enfin, l'idée sera donc les prochains temps de mieux "gérer" les menus, acheter plus d'avance, moins jeter. Car oui, je jette. Souvent, ce sont des légumes pas cuisinés, achetés en trop grande quantité (car au marché Jean-Talon, les super spéciaux sont souvent sur des paniers de légumes et fruits, quand deux tomates à l'unité me coûteraient plus cher qu'un panier de 8 tomates, je n'hésite pas), parfois, ce sont des petits riens mais qui finalement font une différence, comme les 3 1/2 blancs d'oeufs qu'il me restait de ma tarte à la crème brûlée au citron, et que j'ai récupéré pour faire de petits macarons à la noix de coco et à la vanille (recette à venir demain). Il y a aussi les multiples blobs et aliens qu'on retrouve enfermés dans des tupperware, poussés au fond du frigo... ça, ce sont les plus dangereux: les lunchs et restes pas consommés. Ouf, de la nourriture achetée, transformée, cuisinée mais pas mangée? Ouch, pas bon pour le budget! Je vais donc me munir d'un fouet (et pas celui de cuisine, là!) et surveiller de prêt la rotation des plats que Louis apporte pour ses lunchs. Car il faut les surveiller, hein, ces hommes!! Pour ne pas le nommer, le chum de ma soeur (il va aimer ça faire parler de lui comme ça ici...) part régulièrement avec plutôt que son plat de spaghetti avec sauce, avec le contenant entier juste de sauce qui devrait servir normalement à faire plusieurs autres repas et... il le mange! Ma soeur en vient à mettre sur les contenants des post-it "je suis un lunch!!!" mais la bataille n'est pas gagnée... De mon côté, je ne trouve plus de fourchettes depuis 1 mois à la maison, c'est exaspérant, et je viens tout juste de me rendre compte que c'est Louis qui les prend mais ne les rapporte pas. J'ai du lui expliquer que des fourchettes en métal, ÇA NE SE JETTE PAS! (je blague, enfin, j'espère... mais il en tient une collection dans son bureau, ça s'est certain, probablement pour tenir compagnie aux 15 tupperwares sales qu'il garde planqués dans un sac de plastique qui sont je suis prête à le jurer certainement gonflés à bloc à cause de la fermentation).
Donc, au menu cette semaine, juste pour vous donner une petite idée de ce qu'on peut faire avec 60$ (et selon les spéciaux et avec ce qui traîne encore au frigo, sans oublier que beaucoup d'achats sont des achats "à long terme", comme 3 kilos de farine ou un sac d'orge):
Chaussons à l'embeurrée de chou et au cheddar extra fort (8 pièces)
Salade de haricots verts et tomates au vinaigre de cidre (pour 6)
Poulet et tofu byriani avec riz au safran (pour 4)
Macarons-coco vanillés (30 petites pièces)
Courgettes farcies a la saucisse gratinées, en sauce tomate (8 courgettes rondes)
Yogourt maison nature (8)
Poulet en croûte de sésame et coulis de poivrons rouges grillés + orge pilaf (pour 2)
Tourte aux pois chiches et aux champignons + salade de betteraves (pour 4 à 5).

Vous aurez remarqué que c'est un menu mi-végétarien. Honnêtement, je trouve que c'est le moyen le plus simple d'économiser sans se priver, et surtout, de manger sainement. Pour ça, à la maison, ça ne nous change pas vraiment, même que j'ai l'impression qu'on mangera plus de viande si je fais une planification des repas. Enfin, assez de ralage sur le coût de la vie qui augmente, sur la menace d'une récession, sur le manque de travail, et passons à table car le bonheur de bien manger, ça on est pas prêts de le perdre!
Chaussons à l'embeurrée de chou et au cheddar extra fort (8 pièces)

1/2 petit chou blanc haché finement
1 carotte râpée
1 gros oignon émincé
2 à 3 c. soupe de beurre
sel, poivre du moulin
2 c. soupe de persil plat haché
1 tasse de fromage cheddar extra fort râpé (ou autre fromage fort: si vous aimez les plats plus fromagés, vous pouvez doubler)
Pâte à pizza (difficile de dire la quantité, j'ai acheté un paquet de pâte à pizza à 2,50$ chez Milano à Montéal, il y en a assez pour faire deux pizzas moyennes)
oeuf battu + 1 c. thé d'eau + sel
graines de sésame pour décorer

Faire revenir dans le beurre 30 à 45mn à feu très doux (sans colorer) le chou, la carotte et l'oignon assaisonnés de sel et de poivre (vous pouvez ajouter les herbes et épices au choix, j'imagine très bien du thym frais, des herbes de Provence ou des graines de carvi). Mettre dans un bol et ajouter le fromage et le persil, puis bien brasser. Attendre que le mélange soit tiède avant de farcir les chaussons.

Séparer la pâte en 8 portions. Abaisser en cercles de la grosseur d'une soucoupe (j'ai abaissé un peu, puis étiré avec les doigts), farcir chaque cercle du 1/8 du mélange et refermer en humectant le rebord d'eau froide du bout des doigts: ils doivent être bien scellés! Badigeonner du mélange d'oeuf, d'eau et de sel, puis saupoudrer de graines de sésames.

Cuire à 375 environ 25 à 30 mn ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée et levée (il est préférable de cuire dans le premier 1/3 du bas du four pour éviter que le dessu grille trop avant que la pâte du dessou soit bien cuite).

*note: plusieurs chaussons ont coulé durant la cuisson, là où la pâte était "soudée" sur les côtés. Je crois qu'en incisant simplement le dessu des chaussons, ça permettrait à la vapeur de sortir et aiderait la farce à rester bien à l'intérieur. Si vous testez, faites-le moi savoir pour que je change les instructions!
**on pourrait ajouter des lardons ou du bacon à la farce lors de la confection de l'embeurrée de chou. On pourrait aussi déglacer le chou avec un peu de vin blanc ou de vermouth.


9 commentaires:

awoz a dit…

Je trouve que tu t'en tire très bien avec un budget si raisonnable et ton menu de la semaine ne manque pas de varité et de goût.Je suis impressionnée:)
C,est vrai que bien souvent on gaspille de la bouffe et je n'aime pas jeter la nourriture(c'est un sacrillège).
Tes chaussons ont l'air délicieux et sont bien originaux:)

Malorie a dit…

Merci Anna :)
J'ai tout acheté pour ces divers repas, mais bien franchement, je crois que je vais devoir congeler certains trucs frais car avec tous les restes qu'on a eu du souper de dimanche à thématique polonaise, je termine juste ce soir les restes!! Sans compter que j'ai congelé la moitié de chacune des deux farces à pierogis, j'avais plus la patience d'en confectionner... En passant, tes boulettes avec sauce aux champignons me font de l'oeil à chaque fois que je vais sur ton blog, tu crois que je devrais me laissser tenter?

Clémence a dit…

de délicieux petits chaussons... Je ne sais pas si tu as un congèl mais moi je l'utilise pleinement pour ne pas jeter...

awoz a dit…

Coucou Malorie,

Je crois que tu devrais te laisser tenter...l'idéale c'est d'avoir des champigopns des bois mais ceux de paris font bien l'affaire.

De mon côté, je commence à planifier mentalement la confection des blinis.J'ai hâte de les tester...peut-être ce midi (je teminer de bonne heure les vendredi).C'est sure que je test ce week-end!

Bonne journée

Malorie a dit…

Tu vas voir, les blinis, c'est ultra simple! Ce n'est que de la pâte levée très souple qu'on utilise ensuite pour faire de petites crêpes. Ça cuit très rapidement. Si tu fais une recette entière, c'est préférable d'être plusieurs pour les déguster, ou bien d'en congeler quelques uns, car tu avs voir, ça en afit de la production!
Pour les champignons: j'aurais que des champignons de couche et des cèpes séchées, pas le budget d'acheter des champignons des bois en ce moment :S

Bridge a dit…

Bonjour Malorie,

Est-ce que ça se congèle une fois cuit ?

Ta recette me tente, est-ce bien goûteux ?

Malorie a dit…

Pour la congélation, aucune idée! Je tenterais une congélation avant cuisson pour voir avec un seul chausson pour tester.
Côté goût, bien tout dépend de l'assaionnement, et c'est certain qu'en ajoutant du bacon ou des lardons, ça serait plus intenses. Moi j'aime ça comme ça, mon chum aussi. Comme je le mentionnais, on peut ajouter à la farce des fines herbes au choix, et SURTOUT choisir un fromage très fort, car il n'y en a pas beaucoup par rapport au reste de la farce et de pâte. Je tente de limiter le cholestérol, alors c,est certain que je n'utilise jamais des tonnes de fromage, à toi de voir si tu veux en mettre plus :)

Anonyme a dit…

J'ai fais la recette. J'y ai ajouté toutes les herbes/épices dont tu parlais dans ta chronique. J'ai aussi mis un peu plus de fromage et j'ai rajouté de fine lanières de jambon. DÉLICIEUX. Ne goûte pas trop le choux et laisse la place à toute les saveurs. Je trouve que ca revient quand même long à faire. HA oui, j'oubliais: j'ai utiisé de la pâte à tarte achetée au super C. Bin correcte! Ca me fait penser aux ''cornish pastries'' des UK.

Malorie a dit…

Très contente que ce soit un succès! Oui, c'est un peu long à faire en effet. La farce doit vraiment être cuite doucement pour que le goût du chou change et devienne sucré et doux, mais ça vaut la peine!
Merci du retour :)