jeudi 14 mai 2009

L'Afrique Noire à boire: djinja ou jus de gingembre (légèrement) trafiqué...

Je suis aux oiseaux car Nadine et sa petite famille sont de retour du Mexique après 8 mois d'exil. Merci à la grippe porcine d'avoir accéléré leur retour, je ne me cache pas pour dire que ça fait absolument mon affaire! La tribu est donc reconstituée et le quotidien des beaux jours, les cafés et apéros qui n'en finissent plus de ne pas finir, les journées au parc, les dessins sur le trottoir avec les enfants: tout ça recommence et me fait drôlement du bien.

Pourquoi je parle de tout ça? C'est une intro. Une intro pour réintroduire Nadine, Carlos et Lou, qui sont de retour donc dans ma vie, mais surtout pour pouvoir ensuite parler de la fête de Nadine, qui aura 30 ans demain mais qu'on a déjà commencé à fêter en début de semaine. Je voulais m'amuser, faire un repas particulier. Pas nécessairement un truc de bourgeois, pas nécessairement un truc dispendieux ou complexe, un truc qui ferait plaisir à Nadine, quelque-chose de convivial, quoi. Nadine étant née au Bénin, le choix d'un menu pigé dans les traditions de l'Afrique Noire me semblait approprié, surtout que je ne connaissais pas du tout cette cuisine et que nous avions deux jours, moi et Nadine, pour sonder tout Parc Extension à la recherche d'ingrédients weird.

Nous avons bien fait des idiotes de nous-même, armées d'une poussette, d'accents franco-québécois bâtards et de livres de recettes pour montrer en image ce que nous cherchions. Il faut vraiment que j'aime Nadine pour me ridiculiser de la sorte. Surtout que certains ingrédients sont carrément introuvables ici, ou plus simplement, existent sous d'autres noms. Je pense plus particulièrement au très étrange "écorce de l'arbre à l'ail", aussi nommé "omi" ou "alom". C'est devenu une obsession: j'ai fait 10 magasins pour le trouver, épluchant le moindre pied carré des petites épiceries de Parc Ex, farfouillant dans les bacs de poudres dorées et de chenilles séchées. Niet, rien! Bon, j'ai tout de même fait de belles découvertes, alors que d'autres m'ont carrément laissé perplexe. Je vous parlerai de tout ça dans un prochain billet: vous devinerez que ce repas a été un mélange complexe de délices et d'abominations culinaires ;)

Pour commencer, je vous offre ce que moi j'ai préféré du menu tout entier: le jus de gingembre ou djindja. C'est follement rafraîchissant, surtout quand il est trafiqué et que quelques onces de rhum brun viennent se déposer au fond des coupes...

Jus de gingembre "djinja" (2 litres)

150g de gingembre frais épluché
1 l d'eau fraîche
5 gouttes d'extrait de vanille
25ml de jus de lime
6 c. à soupe de sucre
1 l de jus d'ananas
feuilles de menthe fraîche

Mixer le gingembre au robot avec 500ml d'eau. Passer au chinois et presser la pulpe pour en faire sortir tout le jus (réserver le liquide). Verser la pulpe dans un autre 500ml d'eau, mélanger, puis repasser au chinois en pressant bien de nouveau. Jetter la pulpe. Ajouter au jus de gingembre le jus d'ananas, le jus de lime, le sucre, l'extrait de vanille et quelques feuilles de menthe. Bien remuer pour faire fondre le sucre. Servir très frais, avec si désiré un peu de rhum brun...
Recette originaire de l'Afrique Noire
Source: Cuisine actuelle de l'Afrique Noire, First Editions

6 commentaires:

Katia a dit…

Oh que je vais essayer ça cette recette là ! Totalement mon genre ! Tu crois que ça goûterait trop fort si je faisais macérer une gousse (ou une demie, je sais pas...) de vanille vide (c'est-à-dire déjà grattée) ?

Merci pour cette superbe recette !

Malorie a dit…

Non, ça serait parfait. Moi j'ai utilisé de la pâte de gousse de vanille et ça aurait pu goûter plus. De toutes façons, jamais tu ne mettras trop de vanille, au point que ça masque le goût puissant du gingembre!
J'imaginerais aussi ça avec de la vodka!

~nancy~ a dit…

..merci Malorie!!

..nous avons apporté dans nos bagages, une belle bouteille de rhum brun lors de notre voyage à Cuba..

..par contre tit mari ne veux pas,ou plutôt plus en boire.. je suppose que l'abus pendant les vacances lui remonte..bref!!.. je vais essayer cette façon(que moi je pense aimer) de servir le rhum brun lol!!..

~nancy

La Muse Gueule a dit…

Merci Malorie, quelle belle recette estivale que tu nous présentes ici!

Je la mets dans mes dossiers (à faire prochainement) car de toute façon je devrais le boire seule, vu que le mélange boisson et médicamentation forte de mon homme lui est déconseillé lol

En attendant les meilleurs jours ! Passe un beau dimanche avec les tiens!

Katia a dit…

Je l'ai fait !

Je ne sais pas si je vais avoir le temps de le publier car je suis en plein déménagement mais je trouve ça délicieux ! Par contre, je mettrais un peu moins de gingembre la prochaine fois car c'est très fort et ça donne une petite amertume.

Andrea a dit…

j'ai bien aimé ce blog, ça fait un moment que je pense à acheter ce livre sur la cuisine africaine mais j'ai preferé ce mois ci acheter l'art culinaire asiatique de solomon, tres bien aussi,

je vais essayer la boisson à la menthe:)