samedi 27 décembre 2008

Au pays du cholestérol, des glucides simples et du bonheur: sablés, biscottis, rochers, croquants des fêtes!

Moi et ma soeur, depuis quelques années, nous nous mettons à deux pour offrir des sacs de biscuits à tout notre entourage. C'est personnalisé, plus économique que des cadeaux pour tous et plus égalitaire que des cadeaux juste pour quelques proches et pas pour le reste de la famille, et surtout, on ne peut pas se planter: si ils n'en veulent pas, ils trouveront bien une personne à qui ça fera plaisir, mais ce qui est certain, c'est que ça ne traînera pas 2 ans dans le fond d'un placard, et à moins d'être complètement débiles, ils ne se sentiront pas obligés de les sortir de la poussière à chaque fois que nous leur rendons visite. Donc, vive les biscuits! Si moi je fais des tests de nouvelles recettes à chaque année, ma soeur, elle, demeure dans la tradition et nous popote toujours une recette de biscuits absolument divins: des étoiles au beurre, à la gousse de vanille et aux amandes. Vous n'imaginez pas comme c'est bon...
Cette année, je n'avais pas trop de temps pour faire 1001 recherches, alors j'ai fait simple: j'ai passé 5 minutes sur le blog d'Isa et j'en suis sortie avec 3 recettes que j'ai popotées en après-midi le 24 pour les offrir le soir même et le lendemain. Pas mal moins long que de faire le tous des magasins histoire de faire exploser une marge de crédit inexistante... J'ai aussi fait une bouchée que j'adore mais j'ai oublié d'en prendre une photo, il s'agit de dattes d'Iran (vous savez, les boîtes gardées au frigo, elles sont joufflues et très fondantes) fourrées de pâte d'amande et trempées dans le chocolat. C'est tout simple, il suffit de dénoyauter la datte, d'y insérer un petit boudin de pâte d'amande su commerce, puis de tremper à la fourchette chaque datte dans le chocolat noir fondu. Attention, on doit ABSOLUMENT utiliser du chocolat de très bonne qualité avec un haut pourcentage de cacao. Cette fois, je me suis trompée de sorte de pistoles et j'ai pris des pistoles de chocolat au lait dans ma hâte, ce n'était vraiment pas aussi intéressant... trop sucré, pas assez d'amertume et de contraste entre l'intérieur et l'extérieur de la bouchée.

Donc, pour commencer avec le cholestérol, les petits biscuits croquants à la cannelle. Ouf, quel délice!! Ma soeur a eu l'impression de retourner en enfance et a retrouvé le goût et la texture des céréales croque pain doré... après vérification, moi aussi!

Bon, la grosse face de Mélanie Ménard n'est pas à proprement parler un souvenir d'enfance que je caresse, mais je ne trouvais pas d'autre image ;)
Si le jour même, ils sont bien mous au centre, après quelques jours, les biscuits deviennent entièrement croquants, une texture de ginger snap. Enfin, un délice dont vous allez trouver la recette ici, chez Isa.


Ensuite, des biscottis aux amandes et à la farine de maïs. Ils sont juste ce qu'il faut de sucré. J'ai ajouté un peu plus de semoule, je trouvais que ma pâte était un peu trop molle mais ça doit dépendre du type de semoule qu'on utilise, de la grosseur des oeufs etc. Moi, les miens étaient extra gros, ce qui change un peu la donne. Encore une fois, la recette chez Isa! J'ai vraiment trouvé que la texture était parfaite, ils sont fermes mais pas trop lourds, on ne s'y casse pas les dents (bon, tout de même, on doit les couper mince, hein!) et ils sont légèrement parfumés et sucrés, ce qui termine bien un repas avec un bon espresso quand on en a sa claque de bouffer du gâteau et de la bûche et que nos hanches ont besoin d'un peu moins de calories vides.

Il y avait aussi les biscuits avoine, chocolat blanc et canneberges, toujours chez Isa!
Ils étaient à se damner au départ, mais chez moi, je ne m'explique pas trop pourquoi (température du four? oeuf trop gros? erreur dans les quantités?), ils avaient comme fondu et s'étaient étalés entièrement sur toute la plaque. Ça m'a rendu heureuse car c'était une excellente raison pour me garder cette fournée là, et pour le reste, j'ai ajouté des flocons d'avoine en plus. La deuxième fournée (et troisième...) était donc pas mal moins cochonne et beurrée, car l'avoine participait à absorber le gras ;) mais ils étaient délicieux tout de même. La prochaine fois, je ferrai bien attention à mes mesures, mais là, j'étais hyper pressée, j'ai du faire une erreur vraiment stupide (comme si il y avait des erreurs très intelligentes!).

Pour finir, la recette d'étoiles au beurre, à la gousse de vanille et aux amandes de ma soeur Blanche. Un délice plein de cholestérol! Je n'ai aucune idée de la source par contre...

Étoiles au beurre, à la gousse de vanille et aux amandes de Blanche (50)

2 gousses de vanille
110g de sucre blanc (dans la recette originale c'est du sucre en poudre)
250g de farine
1 pincée de sel
210g de beurre
100g d'amandes moulues (j'en mets un peu plus, environ 120g)
facultatif: essence de vanille

Préchauffer le four à 350F.
Mélanger le contenu des gousses de vanille et le sucre (j'ajoute aussi un peu d'essence de vanille).
Dans un bol, pétrir ensemble 70g de sucre vanillé, la farine, les amandes et le beurre jusqu'à homogénéité.
Former les biscuits, cuire jusqu'à ce qu'ils soient dorés (environ 10-12 minutes).
Les laisser refroidir légèrement et les rouler dans le sucre vanillé restant.

4 commentaires:

awoz a dit…

Oh, j'avais pas vue ces beaux biscuits de Noel:)
Le temps des fêtes ne rime pas avec régime mais comme c,est une fois par année, on peut se laisser gâter avec de telles gourmandises:)

Zolasoleil a dit…

Super tes biscuits, pour ceux canneberges/chocolat blanc et avoine je te propose celle-ci, infaillible : http://zolasoleil.blogspot.com/2008/02/biscuits-aux-canneberges-flocons.html

Bonne journée!

Isabelle a dit…

merci beaucoup Malorie :)pas bons pour la ligne, mais bons pour l'esprit :)
passe de bonnes de fêtes de fin d'année et bons préparatifs :)

Sha a dit…

C'est décidé, faut que je fasse des fournées :)
Joyeuses fêtes!