jeudi 24 janvier 2008

Ode à Manon

Alors, juste pour prouver à ma script éditrice, Manon, que je m'acharne au travail et que je n'ai AUCUN temps à perdre, voici un fabuleux sandwich confectionné de mes blanches mains de travailleur autonome, que je baptiserai non-pas croque-madame, mais croque-Manon. Sans blague, je me demandais bien quel sort je réserverais à mes petits oeufs de caille (ça n'a pas de fin, une boîte de ces oeufs-là! Il doit bien y en avoir 40 à l'intérieur, vous risquez de vous faire rabattre les oreilles encore quelques jours avec ça...). Bien, j'ai décidé de vivre un de mes fantasmes culinaires EN DIRECT mesdames et messieurs! Depuis plus d'un an, cette image du blog fantastique des Culino-tests me hante, je n'en dors pas la nuit, j'y pense, j'en rêve (heu... peut-être que je dors la nuit, alors?), mais je n'ose pas faire le pas. C'est Manon qui m'a poussé tout à l'heure, sans le savoir, à enfin franchir le cap: voyez-vous, elle m'espionne! Elle m'accuse de passer plus de temps à écrire ici qu'à travailler (où elle va chercher ça, elle?), elle vient vérifier tous les jours si j'ai ajouté un nouveau sujet et me fait des remontrances! Méchante, méchante Manon, tu mérites juste d'avoir ton nom à jamais accolé à un sandwich! Encore une fois, grâce à un de ses bottages de cul bien sentis, je me suis SURPASSÉE! Oui, c'est fait, j'ai mangé mon premier Croque-Manon. C'était... JOUISSIF! Pour les détails tordants, vous devez absolument aller visiter le blog des Culinos-tests, la technique en image est magnifique et les commentaires très amusants. J'adore ce blog (prévoyez un bon 4 heures si vous vous y aventurez, c'est le genre de dédale d'idées et de drôleries duquel on ne sort pas rapidement).

Donc, le principe du Croque-Manon? C'est simple, c'est un croque-madame (donc, un croque-monsieur avec en plus un oeuf sur le dessu), mais qui est garni d'une multitude d'oeufs de caille bien coulants! Un jaune d'oeuf qui éclate à chaque bouchée, une merveille! C'est tout à fait le genre de plat qui mérite qu'on sorte la fleur de sel, croyez-moi!

Croque-Manon au jambon blanc, reggiano et oeufs de caille

Deux tranches de pain au choix (tout de même, là, forcez-vous, pas du Weston)
Jambon blanc au goût (ou autre, mais dieu que c'est bon du jambon blanc!)
Reggiano en tranches épaisses au goût (ou brie, cheddar fort, provolone, emmental etc.)
Moutarde forte et mayonnaise au goût
8 oeufs de caille
Poivre du moulin et fleur de sel
1 c. thé de beurre

Faire chauffer la moitié du beurre à feu moyen dans une poéle anti adhésive. Monter le sandwich en tartinant de mayonnaise et moutarde les deux tranches de pain (pour les néophites en matière de sandwichs, suivre ces indications détaillées: pain/moutarde et mayo/jambon/fromage/poivre du moulin/moutarde et mayo/pain). Faire chauffer doucement le sandwich pour bien griller le pain tout en faisant fondre le fromage. Celà peut prendre une dizaine de minutes pour obtenir un beau résultat, ne pas trop monter la température car le pain brûlerait mais la garniture resterait froide. Mettre de côté.

Couper une feuille de papier alu et la plier sur la largeur pour en faire une bande bien droite. Lui donner la forme du contour d'une tranche de pain. Casser les oeufs très délicatement sans briser les jaunes dans un bol. Séparer très délicatement les jaunes des blancs. Mettre la balance du beurre dans la poèle à chaleur moyenne, puis déposer le "moule" de papier d'aluminium au centre de la poèle sans le déformer. Bien tenir le moule pour qu'il adhère bien à la poéle et verser doucement les blancs d'oeufs. Ils couleront peut-être légèrement sous le moule mais figerons très rapidement. Une fois figés, le moule tiendra tout seul dans la poèle. Ajouter les jaunes à ce moment, délicatement. S'assurer qu'aucun jaune ne soit directement collé au moule (il éclaterait pendant le démoulage). Baisser le feu pour que le blanc fige bien mais que les jaunes restent coulants. On peut faire réchauffer le sandwich à côté des oeufs durant leur cuisson si l'on veut un sandwich bien chaud.

Avec une spatule, transférer les oeufs dans une assiette et passer un couteau fin entre le papier aluminium et les oeufs en prenant soins de ne pas les briser. Enlever délicatement le papier aluminium puis transférer les oeufs avec une spatule sur le sandwich. Poivrer et saler au goût.

Source: le blog des Culino-tests

5 commentaires:

Manon a dit…

Ha ha ha! J'ai perfectionné mon système, il y a une petite alarme qui sonne chez moi dès que tu viens sur ton blogue.

Sans blague... des oeufs de caille... est-ce que ça goûte pas mal comme des oeufs de poule?

Malorie a dit…

Je SAVAIS que tu viendrais mettre ton nez ici à découvert!
Oui, les oeufs de caille goûte comme les oeufs de poule, c'est juste 100 fois plus cute et 100 fois plus long à éplucher. Je pense aussi qu'il y a plus de protéines que dans les oeufs de poule, à poids égal, bien entendu. Il ne faut surtout pas les faire trop cuire car sinon, ça devient un peu caoutchouteux, même si c'est tout de même bon. 3 mn dans l'eau bouillante, c'est assez.

Manon a dit…

Je vais y goûter quand tu vas m'en faire. :-D

Ceci dit, j'ai trouvé ton texte HILARANT, rien à dire point de vue script-édition. :-p

Et en fait je suis très honorée qu'une de tes créations porte mon nom. :-)

Celine a dit…

J'adore!Mais comment on fait version végé?? Le jambon, on le remplace par...?

Catherine l'Obsessive a dit…

Hahaha, en plus on a les mêmes assiettes ! ;)