mardi 10 juin 2008

Terrine ma divine!

À regarder aujourd'hui tout ce qui traîne au frigo comme nourriture, je n'ai ABSOLUMENT aucune idée de ce qui m'a pris de faire cette recette. J'ai eu un coup de coeur en voguant sur le net, mais honnêtement, honnêtement, que font deux jeunes adultes sans enfant d'une terrine aussi immense, à part en donner à tout le monde??? Détrompez-vous, c'est divin, j'adore cette recette mais bon dieu que ça en fait! Alors que sur la recette d'origine c'est écrit "pour 6 à 8 personnes", la mienne, que j'ai gonflée de généreuses crevettes et de quelques grammes de plus de truite saumonnée, donne carrément 8 portions orgiaques ou 15 portions pour humains réguliers. Oui, j'admet que je suis plutôt de l'école des tartineurs: j'étend une cuillère à thé sur 10 cm de pain. Pour ceux qui se reconnaissent ici, de grâce, coupez la recette en deux, à moins de recevoir ce soir là ou de vouloir impressionner belle maman lors d'un bbq estival. Pour les autres, les jouisseurs, comme Louis, alors oui, vous serrez aux oiseaux et pourrez manger cette terrine à la louche sans compter, il y en a bien assez! Seul bémol: à l'épicerie "petite Russie" du coin, il n'y avait rien qui pouvait s'approcher d'un fromage frais à 20% de gras, à part un fromage de chèvre (j'avais peur de masquer le goût du poisson en utilisant celà) et le fromage à la crème. J'ai pris le fromage à la crème, mais, bien entendu, il n'y avait pas la SEULE marque que j'aime, le Liberté, qui n'a pas un goût et une texture de plastique comme le Philadelphia. Donc, je vous suggère fortement de trouver une alternative autre, à moins d'aimer le goût du fromage à la crème, qui, selon moi, masque un peu trop celui assez subtil du poisson. Bon, vous me sermonnerez que si je voulais garder le goût délicat du poisson bien présent, je n'avais qu'à ne pas mettre une tonne de sambal oelek dans l'appareil, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour masquer le goût du fromage à la crème Phili qui me lève le coeur et je dois dire que l'ajout était judicieux!
À la finale, c'est excellent, et la légèreté du poisson s'accorde bien à l'oncteux et au gras du fromage et de la crème. On peut bien entendu ajouter encore un peu de couleur au tout, en ajoutant une couche de lamelles de poivron rouge grillés par exemple, et quelques baies de poivre rose, ou encore, en mélangeant une partie de l'appareil au poisson avec des avocats ou du cresson histoire d'injecter encore plus de vitamines dans la chose. J'imagine très bien une petite tranche de cette terrine, accompagnée de quelques brins de roquette ou cresson de fontaine, en entrée lors d'un repas sur la terrasse. Maintenant, je me demande si j'oserai une tentative de congélation, ça a beau être divin, j'ai autre chose à faire de mes journées que de déguster de la terrine de poisson ...

Terrine de poissons et crevettes

300g de poisson blanc (turbot pour moi)
250g de pavés de saumon ou truite saumonnée
100g de petites crevettes nordiques cuites
150g de crème 35% à fouetter
250g de fromage frais à 20% de matière grasse (moi, fromage à la crème)
1 lime ou 1 citron + zeste
2 c. soupe de persil plat haché
1 c. soupe de ciboulette ciselée
14g de gélatine en poudre
Sel et poivre au goût
Sambal oelek au goût (moi, une bonne cuillère à thé)
1 botte d'asperges de la longueur du moule à pain

Enlever les arrêtes des poissons, enlever la peau du saumon et le couper en batonnets (idéalement, 8 batonnets de la 1/2 longueur de la terrine). Faire pocher les batonnets de saumon (ou truite) tout doucement dans de l'eau légèrement salée. Retirer délicatement le saumon, l'éponger et le mettre de côté. Faire pocher le turbot dans la même eau. Retirer à l'aide d'une écumoire.

Faire réduire le "fumet minute" ainsi obtenu pour avoir à la fin 100ml de liquide. Faire gonfler la gélatine dans un peu d'eau, puis la faire fondre en l'ajoutant au fumet bouillant.

Cuire les asperges, entières, à la vapeur, les passer sous l'eau glacée pour les refroidir et fixer la couleur.

Fouetter la crème.

Battre ensemble le poisson blanc refroidi (il s'effeuillera tour seul à la fourchette), le fumet avec la gélatine fondue, les crevettes, le fromage (il se mélangera plus facilement si il est tempéré), le jus et zeste de citron, le persil, la ciboulette, le sel (attention, le fumet et le fromage sont déjà salés), le poivre et le sambal oelek jusqu'à consistance homogène. Ajouter délicatement la crème fouettée sans trop battre.

Filmer un moule à cake ou à terrine avec un film plastique (pour vous faciliter la tâche, on peut humecter le moule d'un peu d'eau froide ou d'huile avant de mettre le film plastique).

Étendre un tout petit peu de mélange de poisson blanc dans le fond du moule, disposer la moitié des asperges. Couvrir de la moitié du mélange de poisson blanc, puis disposer joliement les batonnets de saumon. Couvrir du restant de l'appareil au poisson blanc (en garder quelques cuillères pour la finition), puis disposer les asperges. Couvrir les asperges avec les quelques cuillères d'appareil au poisson que vous aurez gardé pour la finition. Couvrir d'un film plastique et mettre au froid toute la nuit avant de démouler et de trancher.

Source (avec mes modifs): Le blog "La table Lorraine D'Amélie"

5 commentaires:

La table lorraine d'Amélie a dit…

Je suis très heureuse que cette terrine, t'ai plu, c'est le but de la chose...Je comprend bien que d'un pays ou meme région à l'autre on ne trouve pas les memes produits.
Grosses bises et merci pour le clin d'oeil et je suis ravie de découvrir ton blog !

Lili a dit…

divine c'est sure !!

Isabelle a dit…

my god malorie !! c'est d'enfer ta terrine ! elle a une telle tenue !
certain que je l'essaie :)

Alice a dit…

sublime cette terrine !! j'adore frais et léger!

guylaine a dit…

Une superbe terrine qui a tout pour me séduire !