mardi 17 mars 2009

En vrac: perles et insignifiances de mon dossier photo

J'ai une petite collection de photos de trucs qui m'ont fait rire, ou scandalisée (...), ou intriguée, ou écoeurée, et bon, je me suis décidé à publier tout ça en vrac dans un même billet, même si ça ne concerne pas du tout la bouffe.

Pour commencer, voilà la photo du truc à NE PAS ACHETER chez Pharmaprix. Vraiment, mais là vraiment, je ne sais pas c'est qui le malade mental qui a décidé du parfum de ce sirop pour le rhume, mais je crois que c'est la chose la plus immonde que je me suis mise dans la bouche cette année, et ce n'est pas peu dire. C'est un sirop à saveur "traditionnelle", vert sombre tirant sur le brun: on s'attend donc à avoir un goût non définit de menthe ou de je ne sais pas quoi qui goûte fort, qui est alcoolisé et sucré en même temps. Bref, on peut s'attendre à tout, mais pas à ça. Tout de suite, quand le sirop a nappé ma langue, je savais que quelque chose n'allait pas. Quand il a coulé dans mon oesophage, j'ai figé: c'est pas possible, ils ont osé! Ils ont osé ne pas indiquer "saveur de RÉGLISSE NOIRE" sur la bouteille. C'est exactement le goût que la porte des enfers, si on la lèche, doit avoir. J'ai presque pleuré. Louis a goûté, puis a décidé qu'il aimait mieux "tuffer" tous les symptômes de son rhume plutôt que de récidiver. J'aime ce goût quand je déguste un Pastis au soleil fine saoule, pas quand je suis en train de crever au lit de douleurs diverses.
* Après vérification auprès de ma soeur, il semble que ce médicament aux arômes du Styx soit une pâle copie du NyQuil vert. C'est un médicament épeurant aux effets secondaires diverses et qui goûte le Q, Q comme dans NyQuil... Il y a même un monologue à ce sujet sur You Tube où Denis Leary lui donne le petit nom de "Green Death". Je reste tout de même sur ma position et étend alors mon questionnement à toute la famille étendue de ce médicament au goût de la mort: POURQUOI LA RÉGLISSE NOIRE??? Si je fais une crise cardiaque à cause d'un sirop pour le rhume, je veux SURTOUT PAS que ce soit la dernière saveur à avoir touché à mon palais! Cette petite histoire m'a finalement ouvert les yeux sur le produit que j'ai acheté: il y a peut-être 5 ans, je me suis ramassée à l'hôpital suite à la sur-consommation de NyQuil rouge: je vômissais et avais des palpitations cardiaques, des sueurs froides, bref, une belle nuit de m****. Je me sens assez épaisse d'avoir racheté de cette potion là :/
Voilà une image qui vaut le détour: je crois l'avoir déjà publiée, mais c'est du bonbon à mon avis, alors je vous la présente de nouveau pour ceux qui l'auraient manquée. Encore une fois, acheté chez Pharmaprix, un fabuleux PRAPEAU du Canada, pour décoration seulement (quoi? moi qui l'avait acheté pour m'en faire un drap contour). Rien pour aider les francophones à embrasser la feuille d'érable...


Ça, c'est de circonstance et ce n'est pas très drôle, mais Louis n'arrête pas d'en parler depuis que je le lui ai donné hier, je vous présente donc le lapin "crispy coquin". C'est franchement un nom à résonance sexuelle pour Louis. C'est un gars. Moi une fille. Je ne trouve pas ça très drôle. Il se roule par terre en voyant la boîte. Next :/
Le clou du clou de ce billet, je le gardais pour la fin: quel bonheur, quelle joie, quelle erreur effroyable!!! Il y a un père Dominicain qui doit être en train de se flageller sous sa soutane! Voilà la revue février 2009 "Présence magazine". C'est authentique, je vous mets la photo de la revue: ça parle de spiritualité et de religion. Il y a un dossier, dans ce numéro, qui parle du phénomène de la littérature jeunesse. On y parle d'Amos Daragon, de Harry Potter, de Twiligh... et de Martine. Là où ça devient intéressant, à la limite du scandaleusement tordant, c'est que la personne qui est allé sur le net pour trouver des images de ces livres était probablement dans un état second lors de la sélection et a choisi de publier CETTE IMAGE de Martine! Bon, on avait tous vu un de ces montages un jour ou l'autre sur le net, mais que ça se ramasse dans une revue de spiritualité, ça ne s'invente pas! Juste le titre de l'album, "Martine et son pote écrasent un chiot" (voir première image du billet: ils écrasent vraiment un chiot au sens premier), aurait du attirer l'attention, sans parler de la main baladeuse de Martine (je vous répète qu'on est dans une revue qui parle essentiellement de religion), quand on regarde l'image plus en détail... J'en profite pour m'excuser d'avance à la personne à qui j'ai emprunté la revue en fin de semaine, je me suis rendu compte que j'avais oublié de demander la permission pour l'emprunter, ça m'est complètement sorti de la tête, je vous ramène ça via Louis dans les prochains jours.

3 commentaires:

Magasin a dit…

excellent article, merci

Anonyme a dit…

Je n'en revient pas de la photo de Martine et sa main baladeuse !!! Une vraie perle !

-BainRose

alicia4 a dit…

Très très drôle, Martine et son pote, je ne sais pas si ils ont reçu beaucoup de lettres de lecteurs scandalisés !