mercredi 27 février 2008

Comment s'attirer les sympathies d'un beau-frère en 1 heure

Bon, côté beau-frère je n'ai pas trop à me plaindre, mais il faut savoir entretenir les bonnes relations (surtout quand on commence à présager le pire concernant notre ordinateur et son besoin criant de se faire examiner les viscères par une personne compétante, ici personnifiée par le beau-frère).
Le beau-frère étant un homme, le mieux et le plus simple reste, en dehors de la séduction (et Dieu me préserve de séduire le chum de ma sainte soeur) de l'acheter par le ventre. Voilà donc ma nouvelle recette pour acheter les faveurs de mon beau-frère et m'assurer à vie son affection inconsidérée (il n'y a AUCUNE éxagération ici).

*Prendre note que dépendament du millésime du beau-frère, la recette change et, ainsi, ce qui est bon pour le mien n'est peut-être pas efficace pour le vôtre.

Soupe thaïlandaise aux fruits de mer et au lait de coco.

4 à 6 portions

8 tasses de fumet de poisson
2 anis étoilées
1 petit bouquet de coriandre, feuilles et queues/racines séparées, hacher les feuilles
2 c. thé curry en poudre
1 c. thé curcuma en poudre
1 c. thé gingembre frais haché
Sambal oelek au goût (ou harissa)
165 ml de lait de lait de coco (l'équivalent d'une toute petite conserve si vous en trouvez)
1 petite patate douce pelée et coupées en dés
2 carottes pelées et coupées de biais en tranches
1 vert de poireau coupé en juliennes
1 poivron rouge, orange ou jaune, en juliennes
2 grosses crevettes par personne
1 batonnet de goberge à saveur de crabe par personne, coupé en rondelles
250 de poisson blanc à chair ferme coupé en gros dés, comme le flétan ou la lotte
1/2 oeuf dur par personne
100 g de vermicelles de haricots mungs
Coriandre fraîche et oignons frits du commerce pour servir

Mettre les vermivelles dans un bol, recouvrir d'eau chaude et laisser réhydrater durant la préparation (pas besoin de cuisson).

Amener le fumet à frémissement avec l'anis étoilé, les queues et racines de coriandre, le curry, le curcuma, le gingembre et le sambal oelek et laisser mijoter durant 15 minutes avant de retirer la coriandre et l'anis étoilé (moi, j'en profite pour faire cuire mes oeufs durs dans le bouillon, je les retire après 8 à 10mn de cuisson et les laisse tempérer). Ajouter la patate douce et les carottes et laisser mijoter jusqu'à cuisson presque complète.

Ajouter le poisson, les crevettes, le poireau et le poivron et laisser cuire quelques minutes pas plus, juste le temps que les crevettes soient bien roses. Fermer le feu et ajouter le lait de coco, les feuilles de coriandre hachées et la goberge. Ajuster l'assaisonnement (le sel n'est pas nécessaire en principe si vous avez utilisé un fumet salé).

Dans de grands bols, séparer les nouilles égouttées. À l'aide d'une écumoire, séparer les fruits de mer et légumes équitablement dans les bols, puis à l'aide d'une louche, transvider le bouillon. Trancher les oeufs durs et décorer chaque bol d'un demi oeuf, d'une branche de coriandre et d'oignon frit.

3 commentaires:

~nancy~ a dit…

..et bien.. elle est franchement intéressante cette soupe de beau frère..hi!hi!!

~on peut dire que je suis ta belle-soeur pour un soir LOL!!

~nancy

Malorie a dit…

Es-tu capable de réparer mon portable? Si oui, j'accepte ce nouveau lien familial avec plaisir!

Anonyme a dit…

Coucou Malorie

Cette soupe était un vrai festin, un autre de tes recettes digne d'une mention d'honneur!

ValIsis de recette.qc.ca

Merci